microcalcifications et investigations

Sally63

Ai 75 ans. A 42 ans mastectomie, ovariectomie avec transfusion sanguine en raison tumeur sein 1,3cm et 1 ganglion axillaire metastatique. Conséquences dramatiques (et définitives) sur santé (sommeil, digestion), vie bousillée, famille détruite. Aujourd'hui, découverte foyer de microcalcifications polymorphes (plus de 15)suspectes (BI-RADS 4)dans sein restant en plus de gros kyste connu et nombreux petits kystes. N'avais pas fait de mammo depuis 4 ans car radiologue disait echographies suffisent... Ai consulté centre du sein + spécialiste privé et radiologues qui conseillent tous biopsie sous guidage stéréotaxique (6 carottes et pose d'un clip). Après un mois de réflexion ai décidé de ne rien faire pour le moment car même si par chance on ne trouve pas de cancer, je ne serais pas rassurée, connaissant les imperfections diagnostiques, et je crains d'aggraver une situation latente. Si on trouve un cancer in situ ou invasif, j'aurais al! ors le choix entre une nouvelle mastectomie ou une lompectomie avec radiologie, chimio et peut-être hormonothérapie. Or, toutes ces options me répugnent. Je crains carrément de succomber vraiment cette fois au traitement et de toute façon, je ne veux même pas subir une anesthésie générale vu mon hypersensibilité (intolérance) aux médicaments. J'ajoute que depuis 4 générations au moins les femmes de ma famille ont des cancers du sein, que j'ai un fils psychotique dont je m'occupe à presque plein temps et que je dois préserver de la psychiatrie. Je ne peux donc pas me permettre d'entrer dans un "système de soins pluridisciplinaires" qui risque de ne me laisser aucune chance. Mes questions: je pense quand-même refaire une mammo pour voir si et comment les choses évoluent. Dans combien de temps? Y a-t-il ailleurs d'autres méthodes diagnotiques (non invasifs) et surtout d'autres thérapeutiques (laser?) moins mutilantes, moins risquées?
Dr Gilles Berclaz


Bonjour,

Lorsque les microcalcifications sont nombreuses et ont des formes différentes (polymorphes), on les suspecte d’être associées le plus souvent à une précancérose (cancer in situ) ou à un cancer débutant.

Le but de la mammographie est de détecter ces transformations le plus vite possible, avant qu’elles ne deviennent cancéreuses.

Le diagnostic se fait en effet par une biopsie sous contrôle stéréotaxique (mammographie). De nombreuses études ont montré que cette méthode n’a aucun risque d’aggraver la situation.
Il y a ensuite 3 possibilités :

- le tissu est normal et aucun traitement n’est nécessaire
- il s’agit d’un précancérose et vous avez besoin d’une opération et éventuellement d’une radiothérapie, mais pas de traitement
- il s’agit d’un petit cancer et vous aurez besoin en plus d’une homonothérapie. A votre âge, une chimiothérapie est rarement indiquée lors d’un cancer débutant.

Si les microcalcifications sont suspectes, je vous conseille de ne pas attendre, car la situation ne va pas s’améliorer.
Si les microcalcifications ne sont pas clairement suspectes, je vous conseille de refaire un contrôle après 6 à 9 mois pour voir si leur nombre a augmenté.

La méthode diagnostique qui vous a été proposée est la moins invasive et se fait en anesthésie locale, en ambulatoire, en moins d’une heure. Elle ne laisse qu’une cicatrice de 5 mm. Il s’agit donc d’une intervention avec très peu de risque.
Concernant l’opération, il n’y a pas d’autres alternatives sûres que la tumorectomie ou la mastectomie.

Meilleures salutations

Dr. Gilles Berclaz
Sally63

Merci pour vos explications. Il semblerait que les microcalcifications soient "clairement suspectes", bien qu'à prime abord les deux radiologues que j'ai consultés séparément n'aient rien vu, obnubilés qu'ils étaient par le très gros kyste. Le second a d'ailleurs fini par voir de possibles microcalcifications sur une bien plus grande surface! Pour moi, les médecins aujourd'hui ont une peur bleue de passer à côté de quelque chose que l'on pourrait ensuite leur reprocher et ont donc une "biopsie manie". En tout cas, j'ai décidé de ne rien faire au moins tant que je n'ai pas trouvé une alternative thérapeutique acceptable au cas où on trouverait une précancérose ou un cancer. Je ne veux pas d'une autre mastectomie, ni d'une quelconque hormonothérapie, ni de chimio, ni de radiothérapie. J'ai entendu dire qu'il y a des lieux où on fait une unique dose de rayons durant la tumorectomie mais que les effets secondaires sont encore plus redoutables. Qu'en dites-vous? Et peut-on se passer d'examiner le ganglion sentinelle, ce qui requiert l'injection d'un produit radioactif et d'etre encore plus charcutée? Enfin, peut-on être opérée sans anesthésie générale et où? Merci de me répondre encore.
Dr Gilles Berclaz


Bonjour

On peut faire une radiothérapie pendant l'opération, après la tumorectomie. Cette technique ne s'applique pas à tous les cancers et ne se fait que dans le cadre d'une étude. Pour cela voyez directement avec un centre qui pratique l'IORT (radiothérapie intra-opératoire). Le gros avantage de cette méthode est que vous avez une radiothérapie de quelques minutes qui vous évite les 30-35 séances de la méthode conventionnelle.

Oui, on peut se passer du ganglion sentinelle lorsqu'il s'agit d'une précancérose (cancer intraductal, cancer in situ, CIS), mais dans un cancer invasif, il faut le faire.

L'opération diagnostique qui consiste à prélever les microcalcifications se fait toujours en anesthésie locale. La tumorectomie peut, selon la taille, être faite en anesthésie locale. Dans notre clinique, nous la réservons cependant aux patientes qui ne peuvent être endormies pour des raisons médicales. L'anesthésie pour une opération du sein est très légère et donc très bien supportée.

Meilleures salutations

Dr. Gilles Berclaz
Mamic

Bonjour, je suis âgée de 72 ans. Je n'ai pas d'antécédents personnels ni familiaux de cancer du sein. Il y a un an à la mammographie de contrôle le radiologue a découvert des micro calcifications "d'allure probablement dystrophiques bénignes" dans le sein gauche. Classé ACR3. Comme convenu j'ai repassé une mmammographie 6 mois après, exécutée par un autre radiologue, celui-ci retrouve les micro calcifications dystrophiques "inchangées dans leur nombre et leur morphologie. Il me conseille de refaire une mammographie 6 mois plus tard et me dit que s'il n'y a pas de changement je retrouverai le circuit normal de dépistage. Hier, donc 6 mois après, j'ai repassé une mammographie comme convenu avec une 3e radiologue ; les micro calcifications sont une nouvelle fois inchangées mais, alors que je pensais retourner dans le circuit normal comme prévu dans ce cas, la radiologue classe ma mammo en ACR4 et demande une macrobiopsie. Je suis abasourdie et ne comprend pas cette différence d'attitude par rapport aux deux autres radiologues. Je précise qu'ils m'avaient bien précisé, tous deux, qu'il n'y avait pas d'aspect de malignité. Je ne suis vraiment pas chaude pour cette macrobiopsie (que j'aurais acceptée cependant si les choses avaient évolué). Qu'en pensez-vous ? Je vous remercie d'avance de votre avis.
Mamic
Dr Gilles Berclaz


Bonjour

L’interprétation des microcalcifications est parfois difficile et dépend de l’expérience du radiologue.

Je vous conseille de reprendre contact avec l‘un des 2 premiers radiologues ou de faire cette biopsie.

Cet examen est fait en anesthésie locale par le radiologue et dure une vingtaine de minutes. A la fin de l’intervention une pression sur le sein sera effectuée durant 20 minutes.

Meilleures salutations
Dr Gilles Berclaz
Mamic

Bonjour, je vous remercie de votre réponse. Suivant votre conseil, j'ai essayé de prendre contact avec un des deux premiers radiologues mais, malheureusement, on ne peut pas les contacter hors de la réalisation d'une radiographie. J'ai donc essayé d'avoir un RV avec un gynécologue mais ils ne prennent plus de nouvelles patientes... Toutefois l'une d'entre elles à qui j'ai pu expliquer ma situation m'a conseillé d'avoir un autre avis auprès d'un radiologue spécialisé dans l'imagerie du sein pour lequel elle a toute confiance dans le diagnostic. Suivant ses conseils, j'ai pris un RV pour une mammographie avec ce praticien fixé en mai 2023, soit 8 mois après ma dernière mammographie ; je vais essayer d'avoir un RV plus tôt (mais il n'est pas certain que ce soit possible). Pensez-vous que 8 mois est un délai acceptable ? et d'autre part, si j'arrivais à obtenir un autre RV, quelle est le délai minimum à observer entre deux mammographies.
Je vous remercie d'avance pour votre réponse.
Meilleures salutations.
Mamic

Um zu schreiben, müssen Sie sich einlogen!

Sie können alle Mitteilungen im Forum einsehen. Aus E-Mail-Spam-Gründen müssen Sie sich allerdings registrieren, um Fragen zu stellen oder auf eine Frage zu antworten. Ihre E-Mail Adresse dient dazu, Spams zu verhindern. Ihre E-Mail Adresse wird nicht und niemals veröffentlicht, nicht und niemals an Dritte weitergegeben und nicht und niemals zum Versenden von Newsletters oder Werbesendungen benützt. Nur Ihr Pseudonym wird im Forum erscheinen.

@2011-2016 - forum du sein